Rabat : L'histoire du fleuve Bouregreg

Vous voilà à peine arrivés à Rabat que l’envie d’aller vous balader sur les rives du Bouregreg vous démange. Mais saviez-vous que les bords du fleuve qui sépare Rabat et Salé n’avaient été aménagés qu’il y a peu de temps ? Saviez-vous aussi qu’il prend sa source dans le Moyen Atlas ?

D’abord un port

L’histoire du Bouregreg est ancienne. A l’origine, le fleuve s’appelait Oued Sala (La Rivière Salée). Il ne prendra le nom de Bouregreg qu’au 13ème siècle.

Il est à la naissance de la formation des deux villes qui se trouvent de l’une et de l’autre part de ses berges : Salé qui est fondée au 11ème siècle par la famille Beni Achara et Rabat, au 12ème siècle par les Almohades.

Et les deux cités lui doivent tout, notamment la capitale qui, grâce à lui, a fait de Rabat le plus grand port fluvial du pays durant une longue époque. C’est par lui qu’arrivait la plupart du ravitaillement commercial.

Mais le tremblement de terre de Lisbonne en 1755 a eu raison du Bouregreg et son accès a été rendu plus difficile. L’envasement y est aussi pour beaucoup tout comme la construction d’un nouveau port un peu plus loin en 1913. Et puis le port de Casablanca était devenu désormais bien plus pratique.

Les passeurs du Bouregreg

Si le fleuve a été autrefois surplombé par de nombreux ponts (aujourd’hui détruits pour la plupart par le raz de marée de 1755), la traversée se faisait habituellement en barques.

Les passeurs du Bouregreg étaient encore nombreux dans les années 2000 et étaient bien utiles à la population qui voulait se rendre d’un côté ou de l’autre. Les pêcheurs vendaient encore le fruit de leur pêche aux restaurateurs du coin.

Mais aujourd’hui fini le spectacle pittoresque de l’arrivée des pêcheurs dans le chenal ! Et même si les traversées en barques n’ont pas été supprimées, le tramway les a vite concurrencées.

En effet, le projet de réaménagement de la vallée lancé en 2006 par le Roi Mohammed VI a transformé tout le paysage. Aujourd’hui, à la place du vieux chenal se trouve une marina de prestige bordée de résidences, d’hôtels et de commerces. Il y a même des musées et une cité des arts et des métiers.

Il ne vous reste donc plus qu’à trouver du temps pour aller tout visiter…

 

Français