Top 5 des clichés qu’ont les étrangers sur le Maroc et les Marocains

Il existe des tonnes de clichés sur le Maroc et les Marocains. Si quelques-uns sont plutôt amusants, d’autres peuvent agacer plus d’un même s’ils se rapprochent de la vérité.

Les clichés insolites sur le pays et ses habitants

Les étrangers notamment ceux qui n’ont jamais visité le pays pensent que Marocains circulent ou voyagent à dos de dromadaire. En effet, les touristes ayant l’opportunité de passer leurs vacances au Maroc envoient des cartes postales montrant les photos de leurs balades sur les chameaux au désert, un paysage typique du pays. Contrairement aux idées reçues, les Marocains circulent en voiture, taxi, trains … comme tous les autres pays.

Le Maroc égal Marrakech, couscous et Gad Elmaleh pour quelqu’un qui n’est pas du pays. Ce n’est qu’un cliché puisqu’il y a d’autres endroits merveilleux qui méritent le détour : Agadir, Fès, Rabat, Casablanca, Tanger, etc. Le couscous fait partie des plats traditionnels marocains les plus populaires mais il y a aussi le harira, les briouates, le méchoui, le tanjia mais surtout les tajines qui sont tout aussi savoureux.

Les Marocains adorent les commérages et les médisances. Cette pratique est considérée comme un sport national. Que ce soit à la table d’un café, au marché, sur le balcon de la maison ou même dans la rue, les étrangers sont épiés. Rien ne les échappe quand ils s’y mettent.  L’affreuse coupe de cheveux d’une voisine, le divorce d’un couple ou encore le renvoi d’untel de son travail va alimenter la conversation pendant un certain temps.

Les clichés empreints de vérité sur le Maroc et les Marocains

L’expression « le temps, c’est de l’argent » est peu considérée au Maroc. En effet, les Marocains arrivent rarement à l’heure lors d’un rendez-vous. C’est un cliché mais aussi une  réalité. Et le comble pour les étrangers est qu’ils arrivent toujours à trouver une belle excuse : oubli, ennui, embouteillage, météo, etc. en arrivant plusieurs minutes à quelques heures après.

Un autre cliché concerne les mariages arrangés au Maroc. Les familles marocaines choisissent le mari de leur fille sans son consentement et parfois avec une grande différence d’âge  …. Ce cliché commence à disparaitre car de nos jours les jeunes couples deviennent indépendants et leurs familles influencent peu sur  leurs décisions.

 

Français